Elena Karageorgieva, peintre d’icônes au féminin

Plus que quelques jours pour profiter de l’exposition d’icônes contemporaines organisée au Centre culturel bulgare, à Paris. L’occasion aussi de retracer un échange que j’ai eu avec une jeune peintre d’icônes hors du commun.

Graecia orthodoxa : Elena Karageorgieva, vous exposez au Centre culturel bulgare jusqu’au 11 mai prochain, avec trois autres peintres d’icônes. Parlez-nous un peu de votre parcours.

Elena Karageorgieva : Je suis née à Kazanlak, la Vallée des Roses, en Bulgarie, où j’ai commencé à étudier les Arts plastiques. Par la suite, je me suis spécialisée en Arts ecclésiastiques à l’université de Veliko Tarnovo. J’ai passé l’année 2009-2010 à l’université d’Athènes, où j’ai suivi l’enseignement du professeur Georgios Kordis. En parallèle, j’ai également étudié le violon. Puis, je suis venue à Paris… Continuer la lecture de Elena Karageorgieva, peintre d’icônes au féminin

Actualité de Jean Meyendorff (1926-1992)

 

Du 9 au 11 février 2012, l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge (Paris) organise un colloque international pour honorer la mémoire du byzantiniste Jean Meyendorff, décédé il y a vingt ans, le 22 juillet 1992. On consultera ici sa vaste bibliographie, en anglais et français, et on notera que deux de ses œuvres ont été rééditées récemment : Le Christ dans la théologie byzantine (Paris, Cerf 2010), Initiation à la théologie byzantine (Paris, Cerf, 2010). Sur cette dernière, nous publions aujourd’hui un compte-rendu de lecture écrit par Sophie Tyser, étudiante en Master à l’EPHE. Continuer la lecture de Actualité de Jean Meyendorff (1926-1992)

La communauté grecque de Venise entre Réforme et Contre-Réforme: Charles de Guise, Zacharias Skordylios et le Greco

Sébastien Garnier a récemment soutenu un doctorat sur Syméon de Thessalonique et la réception, en Orient et en Occident, d’une de ses œuvres majeures, l’Explication touchant le temple divin, les ornements sacrés et la divine Mystagogie. Il vient de me transmettre le texte d’une conférence qu’il a récemment donnée et que j’ai le grand plaisir de publier ici.

*

Continuer la lecture de La communauté grecque de Venise entre Réforme et Contre-Réforme: Charles de Guise, Zacharias Skordylios et le Greco

A l’aube de la psalmodie orthodoxe moderne: le Doxastarion de Pierre Lampadarios et sa transcription par les « Maîtres du nouveau système » (Bucarest, 1820)

Dimitrios Zaganas, prôtopsaltès et fin connaisseur de la musique byzantine, m’a transmis ce billet que je suis très heureuse de publier ici:

Continuer la lecture de A l’aube de la psalmodie orthodoxe moderne: le Doxastarion de Pierre Lampadarios et sa transcription par les « Maîtres du nouveau système » (Bucarest, 1820)

Écrits d’un exilé du Mont Athos

À l’occasion de la publication récente de deux recueils posthumes de Basile Krivochéine (1900-1985), le P. Job Getcha m’a communiqué le compte-rendu qu’on lira ci-dessous. Je lui renouvelle mes remerciements pour sa fidélité à « Graecia orthodoxa » ainsi que pour la générosité avec laquelle il contribue à ce blog. Continuer la lecture de Écrits d’un exilé du Mont Athos

Reliques du passé, témoignage du présent, projection dans l’avenir

Le nouveau Musée d’art chrétien du Patriarcat œcuménique (Chambésy, Suisse) a été inauguré le 3 février dernier. Le père Job Getcha nous le fait découvrir.

Reliques du passé, témoignage du présent, projection dans l’avenir

Archimandrite Dr. Job Getcha
Institut d’études supérieures en théologie orthodoxe auprès du

Centre orthodoxe du Patriarcat œcuménique à Chambésy-Genève

Un événement récent est passé quasiment inaperçu, tant dans le monde académique qu’ecclésiastique : l’inauguration, par le patriarche Bartholomée, du Musée d’art chrétien du Patriarcat œcuménique, au Centre orthodoxe de Chambésy (Suisse). Ce musée a vu le jour grâce à la générosité de la Fondation S. Latsis, pour combler un manque au sein de cette illustre institution. Continuer la lecture de Reliques du passé, témoignage du présent, projection dans l’avenir

Un témoin de la beauté de Dieu : Paul Evdokimov (1900-1970).

Wassily Kandinsky. Dans l'église.

Les 10 et 11 décembre 2010, la revue Contacts et l’Institut Saint-Serge organisent un colloque international consacré à l’œuvre de Paul Evdokimov, à l’occasion du 40e anniversaire de sa mort. Michel Stavrou, professeur à l’Institut Saint-Serge, a accepté de présenter ici les grandes lignes de ce colloque. Nous le remercions et ajoutons pour nos lecteurs quelques liens renvoyant à des œuvres ou des extraits d’œuvres de cet important penseur de l’orthodoxie contemporaine. Continuer la lecture de Un témoin de la beauté de Dieu : Paul Evdokimov (1900-1970).

Une thèse et deux émissions radio sur le P. Dumitru Stăniloae (1903-1993)

Doctorant à l’EPHE, Stefan Stroia a activement participé au séminaire Christianisme orthodoxe depuis plusieurs années. Heureux aboutissement de recherches longues et minutieuses, il a soutenu sa thèse de doctorat avec succès le 16 décembre dernier. Son sujet: Dumitru Stăniloae (1903-1993) et le renouveau de la théologie orthodoxe de langue roumaine: la doctrine sacramentaire (dir.: Claude Langlois).

Un sujet très actuel, mais dont on mesure mal la difficulté.

Stefan Stroia a lu pour nous l’imposante œuvre théologique du P. Dumitru Stăniloae et, dans sa thèse encore inédite, il a ouvert des voies permettant de la comprendre simplement, peut-être même facilement. Invité par Alexis Chryssostalis à révéler quelques aspects de son travail à l’émission Orthodoxie, sur France Culture, il a enregistré deux émissions qui seront diffusées les dimanches 18 juillet et 1er août (8h-8h30) : programme France Culture-Orthodoxie.

On trouvera ici quelques compléments à ces deux émissions. Continuer la lecture de Une thèse et deux émissions radio sur le P. Dumitru Stăniloae (1903-1993)

Un orthodoxe à l’aube du mouvement œcuménique : Germanos Strénopoulos, métropolite de Thyatire (1872-1951)

L’archevêque Germanos, Lausanne 1927.

Directeur des publications au Conseil œcuménique des Églises à Genève de 2002 à 2007), Yannick Provost a eu ces dernières années un accès privilégié aux archives de celui-ci. Il a ainsi été en mesure de repérer la correspondance inédite du métropolite de Thyathire Germanos Strénopoulos, qui présente un intérêt indéniable, puisqu’elle montre que Germanos fut le principal promoteur de la participation orthodoxe au mouvement œcuménique de la première moitié du 20e siècle.

L’identification et la présentation de ce corpus est d’autant plus méritoire que nos renseignements sur la vie et les activités de ce haut dignitaire du Patriarcat de Constantinople, qui siégea à Londres de 1922 à sa mort, sont extrêmement minces par ailleurs. En effet, nous n’avons sur lui que deux articles, publiés en 1981 et 1982 par André Tylliridès. Par ailleurs, aucun travail de ce type n’est effectué sur les archives de la Métropole grecque orthodoxe de Londres.

Dans un Diplôme de l’École pratique des hautes études soutenu en janvier 2009 (séminaire «Christianisme orthodoxe»), Yannick Provost a présenté la traduction française de l’intégralité des 98 pièces de la correspondance du métropolite Germanos. Cet ensemble, qui contient également des lettres de personnalités telles que W. A. Visser’t Hooft (1900-1985), est précédé d’une longue introduction dressant l’historique de la participation orthodoxe au mouvement œcuménique, de 1902 à 1957. Deux encycliques du Patriarcat de Constantinople (1902 et 1920) y sont étudiées en particulier. Continuer la lecture de Un orthodoxe à l’aube du mouvement œcuménique : Germanos Strénopoulos, métropolite de Thyatire (1872-1951)

Mais où se cache donc Cyprien ?

L’exposition «Sainte Russie», qui se déroule au Louvre jusqu’au 24 mai 2010, n’a pas fini de faire parler d’elle. L’archimandrite Job Getcha nous propose ici quelques «stations» —στάσεις— qui nous permettent de mieux comprendre le contexte dans lequel certaines pièces exceptionnelles, qui y sont exposées, ont été produites: icône de la «Rencontre de l’icône miraculeuse de la Vierge de Vladimir», copie de l’icône miraculeuse attribuée à André Roublev, icônes de la Vierge de Maxime, et de la Vierge de Pimène, manuscrit de l’Échelle de saint Jean Climaque, epitrachelion du métropolite Photios… Le fil conducteur de ce parcours nous est donné par le métropolite Cyprien Tsamblak (†1406), une figure ecclésiastique de premier plan sur laquelle le P. Job prépare actuellement un ouvrage. Continuer la lecture de Mais où se cache donc Cyprien ?