Fil(le)s d’Ariane

Dans un récent billet intitulé Ce que disent les objets 1. Le sac de laines et la soucoupe calcinée, notre collègue Marie-Anne Paveau (Université Paris-13) livre un témoignage suscité par un sac de laines trouvé en juin 1944 et « passé de mère en fille et de trauma collectif en histoire personnelle ».

Ce récit n’a pas été sans éveiller en moi de puissants souvenirs, liés à des réalités plus orientales. Voici donc une rêverie post-byzantine et autobiographique sur le même sujet. Ceux qui ont lu le précédent billet du père Job Getcha sur le Musée de Chambésy et ses « reliques du passé » ne manqueront pas d’y remarquer certaines similitudes. Nostalgie, quand tu nous tiens… Continuer la lecture de Fil(le)s d’Ariane

Reliques du passé, témoignage du présent, projection dans l’avenir

Le nouveau Musée d’art chrétien du Patriarcat œcuménique (Chambésy, Suisse) a été inauguré le 3 février dernier. Le père Job Getcha nous le fait découvrir.

Reliques du passé, témoignage du présent, projection dans l’avenir

Archimandrite Dr. Job Getcha
Institut d’études supérieures en théologie orthodoxe auprès du

Centre orthodoxe du Patriarcat œcuménique à Chambésy-Genève

Un événement récent est passé quasiment inaperçu, tant dans le monde académique qu’ecclésiastique : l’inauguration, par le patriarche Bartholomée, du Musée d’art chrétien du Patriarcat œcuménique, au Centre orthodoxe de Chambésy (Suisse). Ce musée a vu le jour grâce à la générosité de la Fondation S. Latsis, pour combler un manque au sein de cette illustre institution. Continuer la lecture de Reliques du passé, témoignage du présent, projection dans l’avenir

Femmes grecques, sorcières à Venise

Isabella était la fille naturelle du noble vénitien Zan Paolo Malipiero. Avec un grec de Rhodes prénommé Théodore, elle eut une fille, Tarsia, qui grandit parmi les grecs de la diaspora. Très jeune, Tarsia entra comme novice au monastère féminin orthodoxe de Venise, où elle reçut son éducation. Elle en sortit pourtant à l’âge de 13 ans, pour épouser un marin originaire d’Andros, lui aussi appelé Théodore. Au cours d’un voyage, Théodore fut capturé par des Turcs et disparut à jamais. Continuer la lecture de Femmes grecques, sorcières à Venise